dommage, pas de toutou pour porter mes valises

dommage, pas de toutou pour porter mes valises

Ça y est, il est temps de dire au revoir au campus, au revoir à Alexander Court, au revoir à ma "super" chambre. Les "au revoir" aux copines sont déjà faits, pas de pleurs, ouf.

Comme certains le savent déjà, Gaëlle et moi avons eu la bonne idée de réserver un vol pour mardi, pourquoi un mardi ??? logique hein, on se le demande encore.

La bonne nouvelle c'est qu'on doit laisser notre chambre aujourd'hui même, à 9h30, du matin, évidemment. Donc, on a réservé deux nuits en auberge de jeunesse, à Willy Wallace, pas très loin, juste en ville.

Nous ne sommes pas attendues à l'auberge avant 14h minimum, et voilà déjà plusieurs semaines maintenant que l'on pense à un plan d'action, sans oublier nos bagages forcément.

L'idée était donc de partir à 9h30, de marcher pendant 30min avec toutes nos valises super lourdes, attendre et attendre et attendre dans l'Atrium, avant de prendre un bus direct pour l'auberge.

Seulement hier, "vraie" bonne nouvelle, notre copine Emily nous dit que l'on peut finalement rester bien plus tard, jusqu'à la fin d'après-midi même puisque notre bâtiment ne sera pas le premier à être vidé, nettoyé et re-rempli. Super alors ! changement de plan : on peut faire une grasse mat', ranger la cuisine plus tard, fermer nos valises juste avant de prendre un bus directement en bas de chez nous et pas à 20km à pieds.

Je me suis endormie sereine, tard mais qu'importe puisque je pouvais me reposer toute la journée.

AH

AH

AH

NON

C'est simple : ici rien ne se passe comme tu veux !

9h48, réveil en trombe. Ca frappe à ma porte, le temps que j'entende (j'avais retrouvé mes boules quiès), que je réalise, que j'émerge assez pour les enlever et retirer mon masque, ouvrir la porte et... "Hello, do you know that you were supposed to leave at 9:30" (vous saviez que vous étiez censé partir à 9h30)... wow, oui oui je le savais, mais non non j'avais changé mes plans. Alors en bon franglais de fille pas réveillée j'essaie de leur expliquer que le jour d'avant le concierge, lui même, avait dit à Emily qu'on pouvait rester plus tard, "dis le à tous tes amis" il avait dit même, mais non apparemment la communication c'est pas leur truc. Pour faire court, ils ont vu nos têtes, et nous ont laissé jusqu'à midi pour évacuer les lieux.

Douche express, valise express, rangement de cuisine express, on en a fait des tours vers la poubelle c'est incroyable.

On tombe sur un des hommes qui nous a réveillées, qui nous avoue que c'est lui qui avait divulgué l'info à Emily, mais vous comprenez il était avec son boss donc.. difficile d'avouer. Il s'avère que le ménage se passe bien, se fait très vite, bref, il faut qu'on se casse.

11h48 : les valises sont en bas, la chambre et la cuisine sont vides, il est temps de partir. Le voyage le plus long de ma vie allait commencer, avec plus de 30kg à transporter.

Après une dizaine de pauses, des crampes dans les bras comme jamais...

Etape n°1 : Oscar, qui vit à Beech Court a proposé de nous héberger l'après-midi (en échange d'un bon risotto), ce qui nous permet de prendre le bus juste en bas de chez lui, direct jusqu'à l'auberge. Il a la télé, des canapés, le wifi et de la glace alors Banco !

Suite de nos aventures très vite... étape n°2 : arriver à l'auberge, et rencontrer les 16 personnes avec qui nous allons partager nos deux prochaines nuits.

 

Retour à l'accueil