Après avoir passée une nuit de rêve dans mon lit ultra confortable au bord du lac, me voilà prête à aller y pêcher justement.

Le temps est à la fête, un grand soleil, et puis de la neige, de la grêle, toujours avec un grand soleil. Les quatre saisons sur un bateau au milieu du lac, pour vous situer.

J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...

En fait, on est parti à la pêche aux pétoncles (aux noix de St Jacques (d'Ecosse) en gros). A la base, franchement, j'adoooooore ça... Mais j'avoue n'avoir jamais réfléchi à la façon dont on les pêche.

Alors, ne sachant pas trop à quoi m'attendre, je monte dans le bateau avec notre petite équipe, et avec Neil, notre fisherman !

Lui je l'aime bien, il est l'un des seuls à avoir bien prononcé mon prénom, il m'a même dit qu'il l'aimait bien, ancien et original, et qu'il espérait que j'étais "as nice as my name" ! T'inquiète Neil, en plus je suis aux commandes de son bateau, c'est moi la pilote.

On lâche le filet, on se balade, on profite du paysage et on réalise à peine la chance qu'on a de voir ça. Loch, montagne, soleil, neige, sur un bateau.. Alors certes, ça n'a rien d'extraordinaire et j'attends d'aller pêcher le saumon dans un fjord mais quand même, c'est pas donné à tout le monde.

Une fois le filet remonté, la pêche est bonne ! On ose à peine y mettre les mains, il y a de tout. Des algues, des étoiles de mer, des pétoncles, des oursins et plein d'autres choses dont j'ai oublié le nom en anglais.

J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
J+101 A la pêche aux...
Meuf en amour de son expérience de pêche, une étoile de mer à la main

Meuf en amour de son expérience de pêche, une étoile de mer à la main

Une fois les pétoncles triées, il faut les goûter !

Mais j'en ai jamais mangés crus, je pensais même pas que ça se faisait.

"Bah pourquoi pas ? le poisson il est cru dans les sushis !"

Certes, alors allons-y, je suis la première à goûter. Il ouvre la noix, nous montre ses 3267 yeux, enlève le corail et "vas-y, goûte !". Il est 9h30 et j'ai encore le goût de mon dentifrice. Mais YOLO !

Verdict : j'adore (encore plus), nan mais c'est la vie les pétoncles frais, du loch à ma bouche... C'est meilleur que des cuits presque.

Une fois que tout le monde a vu que j'avais apprécié, ils goûtent, et tout le monde est ravi.

Il me demande ensuite si je veux goûter avec la partie orange, le corail qui l'entoure. Alors en mode Koh Lanta j'essaie mais là franchement, DSL Neil, mais ça passe pas !

N'étant pas n'importe quel fisherman, il essaie de nous impressionner ensuite en étant parti nous faire une petite surprise. Cuire les pétoncles au réchaud sur son mini bateau, dans une poële et rien d'autre. LA définition du délice, nan mais sincèrement c'était à s'en taper le c** par terre, même à 9h30 !

Encore une nouvelle passion
Encore une nouvelle passion
Encore une nouvelle passion
Encore une nouvelle passion
Encore une nouvelle passion

Encore une nouvelle passion

L'un des plus beaux moments de ce séjour, l'une de mes plus belles expériences ici en Ecosse. On voyage, on est ailleurs, et je donnerais beaucoup pour aller juste réviser au bord du loch en ce moment même !

 

algues et bigorneaux, "may the odds be ever in your favor"
(un peu de courage pour mes exams !)

 

Maud

Retour à l'accueil