Selfie-capuches à Calton Hill

Selfie-capuches à Calton Hill

Encore une belle et excellente journée passée à Edimbourg ce dimanche. Pour toutes vos visites dans la capitale, contactez moi (et Gaëlle!), et on tâchera de vous faire passer un super moment.

Je pourrais essayer de vous rendre jaloux en vous disant qu'on a eu un soleil de dingue toute la journée (sauf quand on a vu la neige arriver près du château, mais c'était tout aussi beau), qu'on a encore rencontré un vrai Scotch man jouant de la cornemuse dans la rue, qu'on a mangé dans LE meilleur restaurant mexicain du quartier, ou d'Edimbourg, ou du monde même (rappelez moi de laisser un super commentaire sur el Toro Loco sur TripAdvisor (j'ai même laissé un pourboire #nanmaisalloquoi)), qu'on a encore dépensé des sousous à Primark et que j'ai ENFIN réussi à escalader les colonnes de Calton Hill (photo ici) mais que je ne montrerai jamais la vidéo de la montée et encore moins, celle de la descente (enfin, sauf si vous êtes sages et que vous continuez à lire mon blog #ahahahahha).

Mais je vous connais, et je sais que ce qui vous fait rire, c'est nos galères ! Et Dieu sait qu'on n'était pas arrivé à Edimbourg, oh non !

- A SAVOIR : pas de bus avant 10h du matin à Stirling, le dimanche. Je le dis, parce qu'on aurait aimé le savoir avant d'attendre un bus pendant 1h10 à la fac sous -2°.

- on a du coup loupé notre 1er train pour Edimbourg

- Stéph, Joachim et Anna nous ont attendu pendant 1h, aucun moyen de les joindre

- 10h08, un bus arrive, on saute dedans: "c'est bon dans 10-15min on est à la gare, on va pouvoir avoir notre 2ème train!!"

- mais non, évidemment, ce premier bus fait le tour des quartiers de Bridge of Allan. Durée du trajet : 25 min. Et là je peux vous dire qu'on a juste envie de pleurer, on prie pour ne pas louper le train (encore une fois)

- Murray Place, on saute du bus, on court, on prend les billets, on va sur le quai et on arrive enfin à prendre un train pour Edimbourg #YES

Et là, vous vous dites "c'est tout? tout ça pour ça ?", ahahahah non, demandez à Stéphan pourquoi il porte la poisse dans tous les trains. Il fallait, évidemment n°2, qu'on s'installe dans LA navette en panne, sans lumière et sans chauffage (il fait toujours -2° hein...). La seule chose qui me fait supporter le froid c'est de me dire que c'est bon pour la circulation sanguine, ça circule ça circule je vous le dis !

 

St Valentin oblige, Gaëlle s'est trouvé un n'amoureux : un petit caniche en forme de saucisson bien installé sur les jambes de sa maitresse, pret à lui sauter sur les genoux ("en plus ça pue les chiens").

Les garçons voulaient encore tester une spécialité : Burger King. Un vrai désastre. En pleine gare = pigeons + froid. Pas de boisson non gazeuse, pas de glace (enfin si, mais rien à mettre dessus (pourquoi vouloir manger de la glace alors qu'on n'arrête pas de se plaindre du froid ? Et bien ma p'tite dame, on ne résiste pas à la tentation d'une glace Bounty ou Twix #grossebouffe)), c'est cher et les tickets de réducs de bus ne marchent pas.

 

Sur ce, on décide de rentrer, tout est bien qui finit bien, la journée était topissime !

N'oubliez pas, la vidéo de nos aventures sera publiée ce w-e !

 

colline et burger, bye bye

Maud (et Gaëlle)

 

Retour à l'accueil